News

Imprimer

Trois nouvelles mesures en faveur d'un meilleur assainissement de l'eau - Communiqué du GW du 10/12/2020

21 DéCEMBRE 2020

wallonie 

Améliorer la qualité de l'eau reste l'une des grandes priorités de la Wallonie en matière d'environnement. Trois nouvelles mesures vont venir compléter les actions déjà menées dans ce cadre. Elles ont été annoncées dans un communiqué de presse du Gouvernement Wallon le 10 décembre dernier.

 

Optimisation de la gestion des égouts

La Wallonie est bien équipée en égouts, avec un réseau de 20 000 km, mais le réseau est ancien et trop peu connu (on estime bien connaître 5 % du réseau à peine).

La Société publique de Gestion de l'Eau (SPGE) va bénéficier d'un financement additionnel de 11.625.000 € pour accélérer les travaux visant à accroitre la connaissance des réseaux d'égouttage.

L'objectif est d'éliminer les pertes d'eaux usées dans la nature et d'améliorer l'état des masses d'eau.

Les zones prioritaires où le curage et l'endoscopie du réseau d'égouttage seront réalisés sont celles où le bon état des masses d'eau n'est pas atteint ou est qualifié de « moyen ».

Outre les intérêts environnementaux, le projet viendra en aide aux communes pour entretenir davantage les égouts.

Travaux urgents de démergement

Le démergement, c'est cette opération particulière visant à réaliser des travaux d'évacuation des eaux afin de lutter contre les inondations. Ces travaux sont particulièrement nécessaires dans les anciennes régions minières, de Liège au Borinage, là où le sous-sol jadis exploité pour son charbon doit être sécurisé.

Ici encore, une subvention supplémentaire de 6.975.000 € sera allouée à la SPGE pour accélérer la mise en œuvre de ces travaux prioritaires, identifiés par les intercommunales chargées du démergement (IDEA, AIDE et IGRETEC).  

Révision de la prime à l'épuration

Un projet d'arrêté a été adopté en vue de rendre plus attractive la prime pour l'installation de système d'épuration d'eau individuel dans les zones prioritaires. Il s'agit des zones de préventions des captages, zones en amont de zones de baignade, des masses d'eau de surface rurales en mauvais état ou avec des tronçons en zone Natura 2000.

L'objectif est de revoir à la hausse le montant, soit 6.000 € par installation, quel que soit le type de zone prioritaire.

Pour les ménages dont le revenu imposable est inférieur à 97.700 €/an, la prime pourra être supérieure et atteindre 80 % du montant total des travaux.

Une surprime de 1.000 € (au lieu de 700 € actuellement) est prévue pour les systèmes d'épuration extensifs (lagunage, moins consommateur d'énergie).

Les primes en dehors de ces zones prioritaires resteront, elles, fixées à 1.000 € pour une installation volontaire et 3.500 € pour une installation imposée par la commune.

Voir l'annonce complète sur le portail de la Wallonie.

Imprimer

Formation ECOCOM 2021 - séance d'info

19 DéCEMBRE 2020

Ecocom2021

Imprimer

Des plans d’actions pour nos rivières...

18 DéCEMBRE 2020

6e Comité Technique pour le Sous-Bassin Hydrographique de la Vesdre

Le Comité Technique pour le Sous-Bassin Hydrographique (CTSBH) de la Vesdre, organisé par le Service Public de Wallonie, s’est réuni le lundi 19 octobre par visioconférence.
Cette réunion s’est déroulée en 2 parties : l’une consacrée au Plan d’Action sur les Rivières par une approche Intégrée et Sectorisée (PARIS), et l’autre consacrée au Plan de Gestion du Risque d’Inondation (PGRI).


Le CTSBH - PARIS PARIS

L’objectif de cette première réunion consacrée au PARIS était la validation de ce Programme d’Actions sur les Rivières par une approche Intégrée et Sectorisée (PARIS) pour la période 2022-2027, à l’échelle du sous-bassin hydrographique de la Vesdre. Ce PARIS de la Vesdre a été élaboré par les gestionnaires de cours d’eau en 2020 (Région, Province, Communes) après une phase de formation des Communes à la méthodologie PARIS en automne 2019.

Après une synthèse des enjeux, des objectifs et des projets PARIS 2022-2027 encodés par les gestionnaires sur le sous-bassin, la réunion s’est tournée vers la synthèse des suggestions éventuelles encodées par le Département Nature et Forêt-Service de la Pêche, le CRVesdre et le SPW-Direction des Cours d’Eau Non Navigables-District de Liège. Certaines de ces remarques ont fait l’objet de questionnements, d’éclaircissements et de discussions lors de la réunion. En fonction de modifications apportées lors des échanges, le CTSBH a validé les enjeux du PARIS 2022-2027 pour le sous-bassin de la Vesdre. Dans la mesure où les enjeux constituent les balises qui vont guider la gestion des secteurs de cours d’eau durant la période 2022-2027, le PARIS 2022-2027 a également été considéré comme validé.

A l’avenir, à partir du 1e février 2021, et durant toute la période 2022-2027, il y aura la possibilité de préciser, détailler, affiner les 348 projets planifiés et validés, ainsi que la possibilité d’ajouter de nouveaux projets, en cours de période PARIS.

En fin de réunion, un focus a été proposé sur deux types de travaux fréquemment suivis par les gestionnaires de cours d’eau : la gestion de la ripisylve et l’entretien des cours d’eau.


Documentation intéressante : voir les guides de bonnes pratiques en lien avec la gestion des cours d’eau sur le site de l'AIDE (rubrique AIDE - Guides de gestion).

  Sous-bassin de la Vesdre   Totalité des 14 sous-bassins wallons
Nombre de secteurs 219 6254
Longueur totale 504 km 12.888 km
Longueur moyenne des secteurs 2,3 km 2,06 km
Secteur le plus long 28,45 km 52,3 km
Secteur le plus court 0,22 km 0,02 km

Par rapport à l’ensemble des sous-bassins wallons, le sous-bassin de la Vesdre comporte une occupation du sol liée aux secteurs plus urbaine et plus artificialisée que les autres sous-bassins (bâtiments, souterrains artificiels, carrières, etc.), ainsi qu’un pourcentage de prairies, zones humides et forêts plus important.


Le CTSBH - PGRI PGRI

Ce 6e Comité Technique par Sous-Bassin Hydrographique avait aussi pour objectif de faire le suivi du Plan de Gestion des Risques d’Inondation (PGRI) du cycle 1 (2016-2021) et de valider le projet de PGRI du cycle 2 (2022-2027), pour le sous-bassin hydrographique de la Vesdre. Ceux-ci sont issus de la mise à jour des PGRI 2016-2021, auxquels ont été ajoutés les nouveaux projets et objectifs pour 2022-2027.

Ont ainsi été présentés :
les 16 projets du PGRI 2016-2021 et leur état d’avancement ;
les orientations stratégiques définies en Comité 2 (mars 2018) ainsi que les nombreux nouveaux projets introduits par les porteurs au sein de l’application PARIS (78 projets portés par 16 acteurs, dont principalement les projets du District DCENN de Liège et de la Province de Liège).
La réunion a permis de valider la priorisation de ces projets, proposée par l’équipe PGRI (hautement prioritaire, prioritaire ou utile).

En définitive, le CTSBH 6 avait pour objectif la validation des projets qui figureront dans le PGRI 2022-2027 et leur priorisation. Le programme de mesure ainsi finalisé, l’équipe PGRI s’attèlera dans les prochaines semaines à la rédaction des Plans proprement dits. Les 4 Plans de Gestion des Risques d’Inondation 2022-2027 (Escaut, Meuse, Rhin, Seine) seront repris dans un seul document. Cet avant-projet sera présenté au Gouvernement wallon. Il sera ensuite soumis à un rapport sur les incidences environnementales et à une enquête publique pour une durée de 6 mois. Cette enquête publique sera conjointe avec l’enquête publique des 3e Plans de Gestion par District Hydrographique (PGDH), relatifs à la Directive Cadre sur l’Eau.

Les Plans définitifs seront proposés pour validation au Gouvernement wallon puis transmis aux instances européennes.

Ainsi, en 2022, la mise en œuvre des PGRI 2022-2027 pourra débuter.

Avec le soutien de

wallonie ok ProvincedeLiege
Et des Villes et Communes de Baelen, Chaudfontaine, Eupen, Herve, Jalhay, Liège, Limbourg, Lontzen, Olne, Pepinster, Raeren, Soumagne, Spa, Sprimont, Theux, Trooz, Verviers et Welkenraedt.

Inscription à la newsletter (gauche)

Inscrivez-vous à notre newsletter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.