News

Imprimer

Sécheresse 2020 : état de la situation

03 AOûT 2020

La sécheresse continue...

Le centre Régional de Crise, le Service Public de Wallonie, et les producteurs et distributeurs d'eau potable ont publié ce 30 juillet un nouveau bilan de la sécheresse actuelle en Wallonie (débit des cours d'eau, réserve des barrages-réservoirs, réserve en eaux souterraines, distribution publique d'eau, kayak, etc.) et recommande toujours aux citoyens de faire un usage raisonné de l'eau pour préserver les ressources en eau et garantir un approvisionnement normal en eau. Selon les prévisions de l'IRM, la longue sécheresse que nous connaissons actuellement va en effet s'accentuer dans les prochains jours.

Prélever de l'eau en rivière : avec discernement et parcimonie !

Vous vous en êtes sûrement rendu compte, nos cours d’eau sont au plus bas depuis longtemps (voir AQUALIM et InfoCrue)...

A titre d'exemple : aujourd'hui 3 août, la Vesdre a une profondeur d'à peine 40 cm d'eau au niveau de la piscine de Chaudfontaine !

20200730 etiage vesdre vaux ss ch web
La Vesdre à Vaux-sous-Chèvremont (place Foguenne) - 30/07/2020.

Une sécheresse prolongée a en effet de graves répercussions sur nos cours d’eau. La Vesdre et de nombreux affluents et sous-affluents (le Bach, la Gileppe, la Hoëgne, la Magne, le Wayai, etc.) présentent des débits largement inférieurs au seuil qui leur permet d’assurer leur fonction écologique (via aquatique, épuration naturelle des eaux, recharge des nappes phréatiques, ...). Cela menace la survie des nombreux animaux et plantes aquatiques.

Il convient donc aussi de limiter le plus possible les prélèvements d’eau dans les cours d’eau, que ce soit pour un usage professionnel (irrigation, abreuvement du bétail, arrosage de terrain de golf ou de foot, etc.) ou privé (arrosage, alimentation de plans d’eau, etc.).

Tant que la situation n’est pas revenue à la normale, il est réellement important que chaque utilisateur évalue la pertinence et la nécessité de son prélèvement d’eau dans une rivière. Bon sens et parcimonie sont de rigueur...

Qui peut pomper ? 

D’un point de vue légal, en vertu du Code civil et du "droit de riveraineté", les propriétaires dont le bien est bordé ou traversé par un cours d’eau sont autorisés à prélever l’eau du cours d’eau pour les besoins des parcelles riveraines mais cela ne peut nuire aux autres usagers. Il est donc préconisé de respecter un débit dit « réservé » en-dessous duquel plus aucun prélèvement n’est réalisé.

Par ailleurs, si des prélèvements sont réalisés au moyen d’installations fixes nécessitant des travaux sur le cours d’eau ou ses berges, une autorisation du gestionnaire du cours d’eau est nécessaire.

En application du Décret du 10/07/2013 et de l'Arrêté du Gouvernement Wallon du 11/07/2013, depuis le 01/06/2015, il est interdit de prélever directement l'eau d'un cours d'eau, d'un étang ou de toute eau de surface pour remplir la cuve d'un pulvérisateur ou pour mélanger ou diluer des produits phytopharmaceutiques.

Quand pomper ?

En période de sécheresse, interrogez-vous sur la pertinence de votre pompage. Si besoin, limitez-le ou arrêtez-le.

Pour connaître en direct la situation des cours d'eau (notamment la Vesdre, la Magne, la Hoëgne, le Wayai), rendez-vous sur AQUALIM (cf. fiche "Consulter les données du réseau de mesure limnimétrique : marche à suivre"). Si le débit est inférieur au "P95" (valeur mentionnée dans la fiche signalétique de la station de mesure), ne pompez pas !

Soyez également attentif aux annonces dans les médias concernant d'éventuelles pénuries d'eau et les consignes à suivre.

Info :

Sécheresse 2020 - état de la situation en Wallonie : https://www.wallonie.be/fr/actualites/quel-est-letat-de-la-secheresse-en-wallonie

Sécheresse - comment modérer la consommation d'eau : https://www.info-risques.be/fr/risques/risques-naturels/secheresse-penurie-deau

Fiche "Pomper de l'eau dans les cours d'eau... Avec discernement !".

Fiche "Consulter les données du réseau de mesure limnimétrique : marche à suivre".

2020 Pomper avec discernement b    2020 consulter mesures limni marche a suivre b
Imprimer

Gestion de balsamines à Jalhay

24 JUILLET 2020

Balsamine de l’Himalaya : appel à bénévoles !

Jalhay 04Vous souhaitez participer à une activité nature en faveur de la biodiversité ?

Alors rejoignez-nous le samedi 1 août pour un chantier d'arrachage de la balsamine de l'Himalaya. Pour cela, pas besoin de vous y connaître en botanique, une petite " formation " vous sera donnée avant de commencer.

Rendez-vous
 : le samedi 1 août 2020 à 9h devant le parking de la pêcherie de Foyr.
Durée : de 9h à 12h.
A apporter : bottes en caoutchouc ou cuissardes, vêtements longs (pour se protéger des orties et ronces), gants de travail ou de jardinage, casquette, crème solaire, à boire... Et bien sûr, votre bonne humeur !
Inscription obligatoire : auprès du Service Environnement de la commune de Jalhay - tél : 087/37 91 30.
Organisation : Commune de Jalhay, avec la collaboration du Contrat de Rivière Vesdre.

Cette gestion se déroule dans le respect des mesures covid : https://www.info-coronavirus.be/fr/

Jalhay 01 Gestion

Pourquoi éradiquer cette plante ?
Bien que très belle, la balsamine de l’Himalaya fait partie des espèces dites « invasives », c’est-à-dire qui sont à la fois exotiques et envahissantes. Introduite dans les jardins pour ses qualités esthétiques, la balsamine de l’Himalaya s’est rapidement propagée dans la nature, grâce à ses très nombreuses graines projetées à plusieurs mètres : berges de cours d’eau, bords de routes, friches, zones humides, etc.
Elle pose maintenant divers problèmes environnementaux. Notamment :
- Au lieu de contribuer à la biodiversité, elle l’appauvrit en formant des massifs monospécifiques denses, empêchant le développement des espèces locales.
- Ses racines étant trop petites pour stabiliser les berges de cours d’eau, elle favorise leur érosion et donc la perte de terrain. Et disparaissant complètement en hiver, elle laisse les berges à nu, accentuant encore cette érosion.

Pour ces raisons, il est nécessaire de la maîtriser, voire de l’éradiquer de nos régions. La balsamine de l’Himalaya fait d’ailleurs partie de la liste des espèces invasives ciblées par le Règlement Européen 1143/2014, qui vise à freiner l’expansion et limiter les dommages environnementaux provoqués par ces espèces.

Imprimer

Arrêt temporaire des centrales hydroélectriques

10 JUILLET 2020

En raison de la sécheresse actuelle, la ministre de l'Environnement Céline Tellier a signé un arrêté ministériel relatif à : la suspension temporaire de l’exploitation des centrales hydroélectriques sur les cours d’eau non navigables à l’exception de celles qui fonctionnent à niveau amont constant ou celles situées sur les barrages-réservoir.

Pour d'autres infos, voyez le site Wallonie.be ou notre news " Sécheresse 2020 " du 3 juin dernier.

AR Suspension hydroélectrique juillet2020 1   AR Suspension hydroélectrique juillet2020 2

Avec le soutien de

wallonie ok ProvincedeLiege
Et des Villes et Communes de Baelen, Chaudfontaine, Eupen, Herve, Jalhay, Liège, Limbourg, Lontzen, Olne, Pepinster, Raeren, Soumagne, Spa, Sprimont, Theux, Trooz, Verviers et Welkenraedt.

Inscription à la newsletter (gauche)

Inscrivez-vous à notre newsletter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin d'améliorer votre expérience utilisateur.